Toutes les informations pour bénéficer de l'aide à la complémentaire santé (ACS)

Une meilleure prise en charge des soins dentaires pour les bénéficiaires de l’ACS


Plafonds soins dentaires ACSA compter du 1er octobre 2017, une meilleure prise en charge des soins dentaires sera effective pour les bénéficiaires de l’ACS et de la CMU Complémentaire.

Certains actes dentaires onéreux (pose d’une prothèse par exemple) seront mieux pris en charge pour les bénéficiaires des aides à la santé. Ce programme se déroulera en 3 étapes dont la première est applicable depuis le 1er octobre.

Pour les bénéficiaires de la CMU-C, le remboursement se fera directement au professionnel de santé (le soin sera mieux pris en charge). En parallèle, les nouveaux plafonds des soins dentaires seront appliqués aux bénéficiaires de l’ACS pour qui les tarifs appliqués par les dentistes étaient libres.


Meilleur remboursement des soins dentaires pour l’ACS

Les 2 aides à la santé que sont l’ACS et la CMU Complémentaire permettent de bénéficier d’une mutuelle pour les personnes possédant des revenus modestes. Elles garantissent ainsi un meilleur remboursement des soins.
Depuis le 1er octobre 2017, le remboursement des soins dentaires est modifié. Les plafonds de prise en charge de certains actes sont augmentés.

Voici quelques exemples :

  • Pour une couronne métallique : Le remboursement passe de 230 euros à 250 euros
  • Pour réparer une dent sur 3 faces : Le remboursement passe également à 250 euros
  • Pour la pose d’une prothèse temporaire : Le remboursement maximum passe à 126 euros

En ce qui concerne les bénéficiaires de la CMU Complémentaire, ils bénéficient d’une prise en charge intégrale sans avance de frais ou de dépassement d’honoraires selon les nouveaux barèmes des soins dentaires.

Les même plafonds de prise en charge des soins dentaires s’appliquent aux bénéficiaires de l’ACS à partir du 1er octobre 2017. Auparavant les tarifs appliqués étaient libres. Selon la formule de contrat choisie (A, B ou C), une part pourra rester à la charge du patient. Cependant, la mise en place de plafonds pour les bénéficiaires de l’ACS a pour objectif de limiter les dépenses de santé de l’assuré voir de les supprimer.

Sur le même sujet

Laisser une réponse