Toutes les informations pour bénéficer de l'aide à la complémentaire santé (ACS)

Les étudiants peuvent-ils prétendre à l’Aide Complémentaire Santé ? Dans quels cas ?

Attention, l’ACS n’est plus accessible depuis le 01 novembre 2019. L’Aide à la Complémentaire Santé et la CMU-C ont été remplacés par un dispositif unique : La nouvelle Complémentaire Santé Solidaire (CSS). Pour tout savoir sur cette  ce nouveau dispositif  rendez-vous sur cette page.

La CSS  est attribuée sous  2 formes différentes : L’une est gratuite et remplace donc à la CMU-C tandis que l’autre, équivalant à l’ACS, comprend un reste à charge qui varie entre  8 et 30€ par mois et par personne selon de l’âge.


moins de 25 ans et acsL’aide à la complémentaire santé est accessible sous conditions de ressources (voir les plafonds 2019). De plus, la composition familiale rentre en ligne de compte pour déterminer l’éligibilité, mais aussi le montant auquel vous avez le droit.

Pour les jeunes de moins de 25 ans, si vous avez le statut d’étudiant ou si vous avez des enfants qui poursuivent des études, il faut différencier plusieurs cas de figure que nous vous détaillons dans la suite de cet article.

Si l’étudiant a plus de 25 ans, il faut respecter les conditions « classiques » et adresser une demande. Il est possible d’estimer vos droits à l’aide du simulateur ACS. De 16 ans à 49 ans, le montant de l’aide est de 200 euros.


Les droits à l’ACS pour les étudiants de moins de 25 ans

Rappelons qu’il faut réaliser une seule demande d’ACS pour l’ensemble du foyer. Cela signifie que les enfants sont pris en compte pour l’étude des droits.

En ce qui concerne les étudiants âgés de moins de 25 ans, il faut différencier 2 cas de figure pour les droits ACS, à savoir est-il considéré comme à charge ou non dans le foyer parental.

Voici les 2 cas de figure pour les étudiants et l’ACS :

  • Étudiant de moins de 25 ans à charge dans le foyer : Pour être considéré comme à charge, il faut que l’étudiant soit rattaché fiscalement au foyer, OU qu’il vive dans le même logement OU qu’une pension alimentaire soit perçue pour le jeune concerné. Dans ce cas, la demande d’aide à la santé se fait pour l’ensemble du foyer.
  • Étudiant de moins de 25 ans plus à charge dans le foyer : Si l’étudiant fait sa propre déclaration fiscale, OU s’il vit dans un autre logement, OU si aucune pension alimentaire n’est perçue pour l’étudiant, alors il n’est plus considéré comme à charge. Une demande doit être remplie de façon indépendante et les ressources des parents ne seront pas prises en compte pour l’étude des droits, mais bien celles du jeune.
  • Étudiant de plus de 25 ans : Dans ce cas, le jeune n’est plus considéré comme à charge pour le foyer. Une demande individuelle doit donc être remplie si l’étudiant souhaite bénéficier de l’ACS.

Pour les étudiants qui ne sont pas souvent confrontés au système médical, il peut être utilise de faire valoir ses droits. En effet, le montant de l’aide accordé pour les personnes âgées de 16 à 49 ans est de 200 euros. Parfois, cette somme couvre l’intégralité des cotisations (voir le comparatif des mutuelles ACS) et permet une prise en charge de lunette ou d’autres soins éventuels en cas de besoin.

Laisser une réponse