Toutes les informations pour bénéficer de l'aide à la complémentaire santé (ACS)

Vers une prise en charge totale des lunettes, des prothèses auditives et dentaires pour l’ACS ?


RAC 0Lors de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait déclaré « S’agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition, je fixe l’objectif de 100% de prise en charge d’ici à 2022».

C’est ce que l’on appelle le « Reste à Charge 0 » (RAC 0). Cela permettrait aux bénéficiaires d’une mutuelle d’obtenir une prise en charge totale des lunettes ainsi que des prothèses auditives et dentaires. Les premiers débats se sont ouverts en ce début d’année 2018 pour mettre en place cette nouvelle mesure ainsi que les contours de cette réforme.


Vers un meilleur remboursement des frais optiques, auditifs, …

Afin de lutter contre le renoncement des soins et une meilleure couverture pour tous, le gouvernement souhaite appliquer le reste à charge 0 pour les lunettes, les prothèses dentaires et auditives. Une hausse des plafonds de prise en charge des soins dentaires permet déjà aux bénéficiaires de l’ACS d’être mieux remboursés (voir les infos).

Pour le moment, les discussions avec les principaux acteurs sont en cours concernant le reste à charge. La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a tout de même annoncé qu’ « Il n’est donc pas question de supprimer le reste à charge pour toutes les lunettes, audioprothèses et prothèses dentaires » puis a ajouté « Mais nous tiendrons notre engagement de proposer aux patients une offre sans reste à charge pour ces produits de santé essentiels du quotidien« .

La solution envisagée est de créer un panier de soins classique qui permet aux bénéficiaires de ne pas avoir de frais à sa charge. Mais le risque est de voir les cotisations augmenter. Là encore, les discussions sont en cours.

Rappelons tout de même quelque chiffres :

  • 22% des dépenses d’optique restent à la charge de l’assuré (après prise en charge CPAM et mutuelle)
  •  23% des dépenses dentaires restent à la charge de l’assuré
  • La prise en charge d’un appareillage auditif est de 500 euros pour un coût moyen de 1.500 euros, soit 1.000 euros à la charge de l’assuré (2.000 euros pour les 2 oreilles)

Des dépenses souvent trop difficiles à assumer pour de nombreux assurés. La nouvelle réforme Reste à Charge 0 devrait aboutir à un accès facilité à certains soins.

Laisser une réponse